Déroulement d’un soin

Bien que chaque rituel soit absolument personnel, j’ai voulu lui conférer une forme de fil rouge, une trame en quelque sorte.

Après le temps de la rencontre, qui permet de déposer ce qui doit l’être, le soin à proprement parlé commence avec une prise de connaissance des cheveux et une mise à l’écoute du message actuel qu’ils délivrent. Ensuite, la personne est invitée à fermer les yeux, à s’abandonner à l’instant présent et à expérimenter sa dimension profonde en se connectant à ses sensations, tandis que j’effectue un massage de conscientisation des « nœuds énergétiques » ; les pressions et relâchements exercés vont servir une revitalisation et une détoxination dont on peut déjà percevoir les effets en fin de séance. S’ensuit un démêlage, plus ou moins long, sur cheveux secs.

La coupe vivante/vibrante peut alors être entamée. En respectant les besoins fondamentaux de la personne et la nature de sa chevelure, je réalise un « nettoyage énergétique » des crins usés, cassants et fourchus. Ce nettoyage compte deux phases distinctes.

D’abord, le rasoir traditionnel fait un passage sur toute la longueur des cheveux. Il émet ainsi des vibrations jusqu’à la racine, ravivant la mémoire contenue dans les fibres capillaires, évacuant tensions et blocages, libérant et stimulant l’énergie vitale.

Ensuite, les cheveux sont humidifiés et le rasoir en biseaute les pointes, ce qui favorise le volume, la lumière et le mouvement naturel des cheveux, tout en leur restituant leur faculté d’antenne, ce qui contribue à affiner la sensibilité de la personne.

 

 

Enfin, tout au long du rituel de soin, je réalise un « autel de guérison », que la personne découvre en même temps que sa coupe, lorsqu’elle rouvre les yeux en fin de séance. Un oracle lui est alors proposé afin d’éclairer le processus mis en marche ; celui-ci poursuivra son cours durant 21 jours.

 

En partant, la personne emporte avec elle la matière inerte afin de la remettre à la Terre-Mère, en vue d’un recyclage énergétique. Autrement dit, elle reçoit une enveloppe contenant les cheveux coupés et est invitée à les déposer dans la nature, en conscience, dans un endroit qui fait sens pour elle. Le travail énergétique peut alors véritablement se clôturer.

 

 

En conclusion, cette pratique rituelle innovante peut être considérée comme un soin holistique par le biais du cheveu. Inspirée des méthodes ancestrales et de la médecine chinoise/du shiatsu crânien, elle répond à une demande profonde de l’humain en matière d’accompagnement et engendre une harmonisation de l’être, dans sa forme authentique et sacrée. 

 

 

Donnons-nous le droit de rayonner !