Artisanat de terre, de mots & d’images

 

Bienvenue dans l’univers de Caroline Marchal…

Quel bonheur de parler de ses réalisations avec vous et surtout, de vous donner à voir un échantillon de son artisanat de terre, de mots & d’images, dans les galeries qui suivent… Belle découverte à vous…

 

CÉRAMIQUE

Entièrement modelées à la main, les pièces uniques se veulent texturées et proches de la nature, qui a été la première porte d’accès vers son intériorité. Les résonances avec le textile, les traces d’impressions, les failles, sont autant de points d’accroche pour le spectateur à qui la terre parle un langage sacré. Habile de ses mains depuis l’enfance, Caroline a toujours aimé saisir, prendre, toucher, mais aussi être touchée, s’imprégner, se comprendre. L’argile est à la fois une continuité de ses mains, mais aussi un vis-à-vis face auquel elle se positionne. Elle lui apprend sans cesse, en l’alignant, en la centrant.

Notez que certaines réalisations se trouvent @ Zazou (Maison de la Culture ~ Tournai), où vous pouvez tranquillement déguster un thé dans des bols texturés. D’autres sont visibles @ Papote Café (50, Rue des Carmes 5000 Namur), où il est agréable de profiter d’une pause, de savourer une parenthèse.

Pour visionner plus amplement son travail, veuillez vous rendre sur la page Facebook de l’Atelier de La Loba. Et si quelque chose vous plaît, sachez qu’il est possible de passer commande…

 

 

PHOTOGRAPHIE

La nature est le premier lieu d’inspiration de Caroline: « Tandis que je me promène dans les parcs et les bois, mon œil s’attarde sur chaque présent de sa beauté. Je glane les contrastes, les jeux de lumière, la symbiose des éléments, sans jamais modifier l’état des choses. Ce sont donc des situations brutes, offertes à qui veut bien porter son regard. ».

Les impressions uniques sont réalisées sur du papier aquarelle mi-teinte, au grain apparent, ce qui convie le spectateur à pénétrer l’image et son évocation.

 

 

ÉCRITURE POÉTIQUE

Expérimenté et lyrique, le style de Caroline est aussi puissant qu’intime.

« Les mots… Leur vibration, leur identité sonore, leur graphie, leur force et leur autonomie. Ils me fascinent, ils me subjuguent, ils dansent devant mes yeux et dans ma poitrine. Parfois, ils cognent fort, mais jamais ils n’abîment. Ils révèlent, ils induisent, ils guident, ils me donnent leur soutien, ils m’habitent, ils me font vivre. Plus qu’une passion, c’est un véritable amour que je ressens pour eux. Aussi loin que je me souvienne, ils m’ont toujours accompagnée. Inlassables échos de vérité ».

Un récit est en relecture pour l’instant. Un recueil de poèmes illustré de photographies sera publié prochainement. Et un conte est en cours d’écriture.

Deux poèmes ont déjà vu le jour : Revue Nu(e), numéro 57, dédiée à l’oeuvre de Philippe Lekeuche, avril 2015.